Last News

Retour sur la soirée Club des entrepreneurs du 28 novembre  

 

Le Club des Entrepreneurs s’est déroulé le 28 novembre 2022 dans l’amphithéâtre Jean Fourastier au CNAM rue Saint Martin Paris. La soirée a été coanimée par Sylvie Vidal coprésidente de lIMAA et Jean-Marie Esteve administrateur Ingénieurs DPE. Cinq pitchs étaient au programme sous le vocable :

 

« ENTREPRENDRE DANS UN ENVIRONNEMENT COMPLEXE »

 

1  - Après la présentation générale du déroulée de la soirée, le micro a été proposé au premier intervenant Ugo Rabenjamina qui a témoigné sur son double engagement de startupper et de doctorant. 

 

jean-Marie Estève - Ugo Rabenjamina Club des entrepreneurs 281122« La première barrière du primo entrepreneur est d’abord psychologique, elle est liée au mythe de l’entrepreneur visionnaire qui porte une idée révolutionnaire. Or ce qui compte n’est pas l’idée en soi, ce qui est déterminant dans la réussite d’un projet entrepreneurial c’est l’exécution de l’idée et la manière dont on pilote les résultats. 

 

Une approche alternative est pourtant envisageable dans la création d’entreprises, c’est l’approche systémique et écosystémique. Cette approche permet de démystifier la vision héroïque de l’entrepreneuriat qui incite trop les porteurs de projet à se focaliser sur le fait de trouver la bonne idée. Selon cette approche, créer une entreprise c’est mobiliser un réseau de savoir-faire, un réseau de financement, un réseau d’innovateurs et organiser le tout de manière méthodique. L’entrepreneuriat n’est alors plus centré sur l’idée mais sur le process. 

 

Le concept d’écosystème est un emprunt à la biologie. En biologie, un écosystème est constitué d’un habitat, des habitants et des interrelations. C’est un lieu de bénéfice réciproque qui a pour fonction de maximiser les chances de survie de ses habitants. Transposé à l’entrepreneuriat, l’écosystème est pertinent en ce qu’elle augmente les chances de survie de la startup, réduit ses zones d’incertitudes, et peut même la propulser. Cependant, pour mettre à profit son écosystème, il est important de bien connaitre son business model afin d’anticiper ses besoins pour ensuite faire un travail d’identification d’acteurs qui peuvent avoir des intérêts communs ou convergents.

 

Au final, l’entrepreneur doit porter autant d’importance à la constitution et l’animation de son écosystème que le développement de son produit ou service. »

 

 

2   - Keila Crouzel a présenté HAPY AGENCE sur le thème : Quelle expertise pour échanger avec l’Amérique Latine.  « Juntos iremos lejos ».

 

keila crouzel club des entrepreneurs 281122 2Il s’agit d’une agence des services commerciaux à l’international, crée par Keila, entre la France et l’Amérique Latine devenue également organisme de formation certifié. La France est présente culturellement en Amérique Latine :

 

L’Alliance Française a 74 établissements répartis dans 52 villes brésiliennes par exemple. C'est un marché sous-exploité : un pouvoir d’achat élevé dans les classes supérieures, 520 000 millionnaires en dollars en Amérique Latine.

 

Les expertises sur la connaissance du marché, la gestion de la multiculturalité apportés par Hapy permettent de surmonter les impondérables politiques et monétaires. Hapy Agency propose également des formations au développement commercial et à l’interculturalité. 

 

Au-delà des expertises technico-commerciales, Hapy se veut flexible, consensuel et chaleureux ; qualités fortement appréciées sur le continent sud-américain. D’où leur slogan :

 

«Hapy est votre meilleur allié dans ce continent »

 

Et la demande de Keila d’Hapy : « Nous avons aussi besoin de clients qui sont prêts à investir pour développer ce marché »

 

website : www.hapy.agency

 

 

  - Philippe Peyrard nous a présenté Ellcie Healthy : « Les lunettes intelligentes qui veillent sur vous »

 

philippe payrard club des entrepreneurs 281122La startup est portée par une équipe expérimentée et s’est entourée d’experts et laboratoires prestigieux, nationaux et internationaux, dans des domaines complémentaires. Un partenariat avec des organisations reconnues vient légitimer également ce projet.

 

Le croisement de ces compétences a permis des innovations singulières incorporées sur une paire de lunettes de seulement 23 grammes. Le dépôt d’une vingtaine de brevets permet de sécuriser les innovations sur ces lunettes intelligentes proposés pour moins de 500 euros TTC.

 

Outre les nombreuses informations captées (capteurs d’infrarouges, pression atmosphérique, température, accéléromètre et gyroscope, surveillance de la vue…) la dimension sécuritaire est mise en avant comme l’alerte sur l’endormissement, la chute de la personne, les indicateurs toux-température… 

 

Ce concentré de technologie avec une approche disruptive conduit à des perspectives d’ordre économique intéressantes pour les assureurs avec les réductions des risques et des coûts des accidents. C’est également une approche RSE pour les entreprises qui contribue au bien-être et à la fidélisation des salariés. Ces innovations sont de nature à promouvoir également une bonne image de marque. La vision est d’intégrer à terme les fonctionnalités du téléphone portable.

 

En complément d’une présentation très claire, Philippe nous a simulé en direct une chute qui a déclenché une alerte sonore.

 

Website : https://ellcie-healthy.com/

 

 

 - HANOÏ PARIS : La Mode Eco-responsable
 

Virginie Tran soirée Club des entrepreneurs 281122Virginie Tran a présenté ses créations en prêt-à-porter pour femmes Eco-Friendly et chic. HANOÏ PARIS est avant tout un studio de création de mode basé dans le 13 ème arrondissement de Paris. Le savoir-faire artisanal et la création originale sont mis en avant pour cibler le marché français dans un premier temps.

Les critères les plus importants en France lors de l’achat de vêtements sont le prix et la qualité (tous deux 68%), suivis par la coupe (56%). L’impact environnemental d’un produit est important pour 27% des acheteurs français. (Source : Rapport de Mode Européen 2021 de YouGov)

 

Les créations sont réalisées avec des fins de rouleaux de tissus de luxe. Tous les vêtements sont réalisés sur Paris en privilégiant les circuits courts pour réduire l’empreinte carbone et valoriser les acteurs locaux. L’originalité est le choix de la démarche Slow qui consiste à respecter le « temps de la création » en opposition à la Fast-fashion. Ce qui conduit Hanoï-Paris à présenter 5 à 6 nouveaux modèles par an. Ces pièces, qui durent dans le temps, racontant une histoire et font sens.

 

La collection HOA  SEN rend hommage au Vietnam, pays d’origine de Virginie. Elle s'inspire de ses paysages, ses couleurs, et les tenues traditionnelles des femmes vietnamiennes. La collection célèbre le mélange entre les cultures occidentales et asiatiques.

 

Le site web HANOI-PARIS.COM permet de découvrir les multiples créations avec une présentation harmonieuse de plusieurs vêtements.

 

Virginie est à la recherche d’une ou un associé pour promouvoir ses créations et développer le marché français.

 

 

 - Olivier Joffray nous présente AIBIZU : La Cyber protection des processus cœur de métier.

 

Olivier joffray Club des entrepreneurs 281122Quelle problématique guide AIBIZU : la cybersécurité traditionnelle ne répond plus aux attentes des entreprises :

  • Le coût moyen total des failles de sécurité dans le monde est de 4,35 M$.
  • La cybersécurité est classée deuxième difficulté majeure par les DSI.

Cette cybersécurité centrée sur les réseaux montre ses limites structurelles :

  • Elle est difficile à faire évoluer : toutes les évolutions ne sont pas réalisables et celles qui le sont prennent beaucoup de temps.
  • Elle est empirique : il faut qu’il y ait une attaque (échouée ou réussie) pour connaître son degré d’efficacité.
  • Elle nécessite l’intervention d’experts : seuls des experts en cybersécurité et architecture des réseaux informatiques peuvent l’installer et l’opérer. Or on manque d’experts dans ces domaines.
  • Elle est complexe et peu sûre
  • Elle est coûteuse : du fait du manque d’experts et de sa complexité intrinsèque.

Voilà qui met en éveil quand on entreprend dans un environnement complexe.

 

Au travers de son offre VESTA, AIBIZU se positionne sur un marché à fort potentiel en croissance de 14% par an, destiné à croître encore plus rapidement que le marché global de la cybersécurité. Dans l’Union Européenne, les nouvelles exigences réglementaires du ‘Cyber Resilience act’ accélèrent encore plus cette croissance.

 

Le point fort est qu’en investissant dans VESTA, le client économise 20% sur son budget cybersécurité et conformité. Conçue pour s’adapter aux métiers de l’entreprise où qu’elle soit implantée, VESTA protège efficacement des risques de sécurité et de non-conformité. 

 

VESTA délivre des cyberprotections mesurables, plus sûres et démontrables, où que soient implantés les établissements, car VESTA ne dépend pas de l’infrastructure des réseaux

 

Avec VESTA, votre organisation devient sécurisée par conception. Les cyberprotections ne dépendent pas de l’infrastructure des réseaux.

 

 

 

La soirée s’est clôturée autour d’un cocktail offert par la FEAE CNAM. C’est l’occasion de réseauter, d’échanger les cartes de visite pour bonifier votre capital réticulaire et d’approfondir les concepts présentés dans la soirée. Merci à tous pour vos présentations et votre présence qui ont rythmé une excellente soirée.

 

 

 

A vos agendas ; prochaines réunions du Club des Entrepreneurs :  9 février 2023 et 10 mai 2023 au CNAM Paris.

Vos dévoués :  Jean-Marie Estève IDPE et Sylvie Vidal IIMAA

 

 

 


 
Mis à jour le 03/12/2022

Les Alumni du Cnam s’associent à la reconversion des Pilotes de Ligne vers un accompagnement vers le diplôme d'ingénieur  

La crise du transport aérien générée par la Covid a laissé beaucoup de pilotes hors des postes de pilotage. La reprise des embauches devrait s'étaler sur plusieurs années et elle ne permettra peut-être pas à tous de revenir dans l'emploi de pilote.

 

Les compagnies aériennes préféreront embaucher ceux qui auront développé de nouvelles compétences, que les collègues restés hors du milieu aérien.

Selon votre expérience et vos objectifs, l'APNA vous propose 3 types de formations :

  • Ingénieur diplômé par l'état (IDPE),
  • Ingénieur du Conservatoire National des Arts Métiers (CNAM) : https://ecole-ingenieur.cnam.fr
  • Diplôme universitaire de pilote de ligne (Université Aix-Marseille associée à l’Institut Jean Mermoz)

Les pilotes possédant plus de 5 ans d'expérience professionnelle pourront devenir ingénieur diplômé par l’état (IDPE) après avoir rédigé un mémoire, validé par une soutenance devant un jury national.

 

La gestion des risques est l'essence du métier de pilote, le choix du sujet de mémoire se fera en liaison avec un tuteur désigné. Les inscriptions auront lieu du 1er septembre au 30 octobre, pour une évaluation du niveau technique des candidats en janvier 2022 et une soutenance 8/10 mois après. L'APNA organisera des visioconférences avec les pilotes intéressés. Mais dès à présent, vous pouvez vous porter candidat sur l'adresse : 

 

mailto:contact_IPL@sidpe.fr avec copie à secretariatapna@gmail.com.

 

Les pilotes possédant un BAC + X ou les pilotes expérimentés, pourront s'inscrire à une formation d'ingénieur du CNAM sur 18 mois. Les diplômes proposés sont l'énergétique, l'aérodynamique aéronautique, les systèmes électroniques, la cybersécurité etc. Il est à noter qu'environ 15 élèves pilotes sortis de l'ENAC ont déjà profité de ce cursus diplômant.

 

Dès à présent, quelque soit votre choix de vous engager dans l'un de ces cursus, remplissez le google form joint ; nous vous ferons participer à un groupe de travail avec l'APEC afin de travailler vos CV.

 

Lien vers le « google form » 

 


 

 
Mis à jour le 07/05/2021